• (+33) 7 58 37 85 17
   
   
   

“Au XIXe siècle, on a recruté des bras. Au XXe siècle, on a recruté des cerveaux. Au XXIe, on recrute des cœurs”

Mokhtar Zannad, Directeur Général de Nielsen,
Lauréat du prix de l’Entreprise innovante, édition 2016, du Forum Hub Africa.

ACTUALITÉS

Après le COVID-19, Afrique Demain, nouvelle frontière de la RSE, de la raison d'être et de l'investissement à impacts positifs

A ne pas manquer pour les 50 867 abonnés de cette newsletter

      Juillet, lancement du premier numéro de Dirigeantes France avec un dossier spécial sur la RSE, la raison d’être et la féminisation ainsi qu’un benchmark des bonnes pratiques des grandes entreprises françaises sur la féminisation des métiers d’ingénieurs

      6 novembre à Paris, première édition du forum : Afrique Demain, nouvelle frontière de la RSE, de la raison d’être et de l’investissement à impacts positifs

      Novembre à Paris : Publication du premier baromètre sur RSE et l’investissement à impacts positifs en Afrique

      6 Novembre à Paris : Adoption du Manifeste pour la RSE, la valeur partagée et l’investissement à impacts positifs dans le domaine de la santé en Afrique

Après le COVID-19, Afrique Demain, nouvelle frontière de la RSE, de la raison d'être et de l'investissement à impacts positifs

Contrairement à d’autres régions du monde où les réflexions sur le monde de demain vont s’articuler autour des décideurs politiques, en Afrique, les entreprises sont et seront les locomotives de la transformation structurelle du continent en tenant évidemment compte des réalités culturelles via un management interculturel. Les investisseurs sont les catalyseurs et les multinationales les moteurs de cette Afrique Demain.

« Une entreprise à mission a une éthique, un ethos c’est à dire une structure de pensée et d’action cohérente. On ne s’improvise pas entreprise à mission. Il faut une cohérence entre les discours et les actes. Il faut un sens profond fondé sur la culture de l’organisation, et pas plaqué ici ou là pour agrémenter car la greffe ne prendra pas.

Une entreprise à mission s’assigne, par rapport au progrès des sociétés, une mission double :

·       Intérêt général et impact

·       Dégager de la valeur

Tout ce que fait DANONE par exemple, souvent présentée comme entreprise à mission, aujourd’hui est le résultat de la sédimentation au fil des ans d’une stratégie d’entreprise et de la vision de ses fondateurs. Souvenons-nous du discours d’Antoine RIBOUD (fondateur du groupe) en 1972 à Marseille qui commençait par « Il n’y a qu’une seule terre. On ne vit qu’une seule fois » » Ces propos de Céline MAS, Consultante et Présidente de ONU Femmes France, à paraître dans le magazine Dirigeantes France, stimulent la réflexion.

En Afrique : Raison d’être ou raison de paraître ?

En faisant le parallèle avec l’Afrique, nous arrivons aux interrogations suivantes :

  • Après le COVID-19, quelle est la mission et la raison d’être des entreprises présentes en Afrique ?
  • Au regard des Objectifs de Développement Durable, quels sont les indicateurs, périmètres et outils (label, B Lab, etc.) pour mesurer, affirmer, évaluer et confirmer que telle entreprise ou tel investisseur a effectivement un impact positif en Afrique ? 
  • Quelles sont les avantages (fiscaux, administratifs, marchés publics, douaniers, etc.) à proposer aux entreprises et investisseurs dont la mission et les impacts positifs ont effectivement été prouvés en Afrique ? 
  • Quel Partenariat Public Privé Diaspora (PPPD) à innover pour l’atteinte des Objectifs de Développement Durable en Afrique ?   

Voilà les quatre questions centrales qui doivent structurer l’immense chantier de la réflexion de l’après COVID-19 dans une Afrique où la RSE a malheureusement était utilisée jusqu’ici comme un outil de cosmétique philanthropique et de social-green washing des relations publiques.

Que ce soit les entreprises nationales africaines ou les filiales des multinationales, pas facile de trouver celles capables de prouver avec les indicateurs pertinents confortés par les parties prenantes indépendantes que la RSE est l’ADN de leur business model en Afrique.

Que cette grave crise sanitaire, qui vient s’ajouter à la crise écologique, suivie probablement des crises économiques, sociales et même politiques servent donc de tremplin pour des remises en question et le passage à l’action.

Avec la succession des différentes crises, il n’est pas question de céder à la panique mais d’avoir l’esprit critique dans la préparation de la reprise en gardant désormais à l’esprit l’incertitude de nos certitudes. Certes, la référence à la Grande Dépression met la pression et le grand confinement dont nous sortons progressivement a parfois donné un sentiment d’impuissance. Mais gardons en mémoire cette phrase de Franklin ROOSEVELT, trente deuxième Président Américain et acteur principal de la crise de 1930 « la seule chose que nous devons craindre est la crainte elle-même ». 

Face à l’urgence des actions positives en Afrique, il ne faut plus que les entreprises soient sur la défensive mais passent à l’offensive afin que la raison d’être ne donne plus raison à ceux qui pensent à tort ou à raison que la raison d’être est une bonne raison pour paraître.

Après la crise du COVID-19, l’Afrique est donc à la recherche de ses Antoine RIBOUD.

Chacun doit prendre ses responsabilités à son niveau. En ce qui nous concerne, parallèlement à une série d’analyses qui seront régulièrement publiées, nous lançons le projet Afrique Demain, nouvelle frontière de la RSE, de la raison d’être et de l’investissement à impacts positifs en Afrique.

Il s’articule autour des initiatives suivantes :

- Afrique Demain Meeting (ADM) : Rencontres des acteurs de la RSE, de la raison d’être et de l’investissement à impacts positifs en Afrique. Chaque édition sera clôturée par l’adoption d’un Manifeste pour la RSE, la valeur partagée et l’investissement à impacts positifs en Afrique

- Afrique Impacts Positifs Lab et B Lab Afrique : Réseau des entreprises engagées RSE et des investisseurs à impacts positifs en Afrique

- Afrique Impacts Pulse (AIP) : Baromètre RSE et de l’investissement à impacts positifs en Afrique

- Afrique Impacts Awards (AIA) : Prix RSE et de l’investissement à impacts positifs en Afrique

La première édition de l’Afrique Demain Meeting aura lieu le 6 novembre à Paris autour des thématique suivantes :

- Quelles politiques publiques incitatives pour la RSE, la valeur partagée et l’investissement à impacts positifs en Afrique ? 


- Les investisseurs et bailleurs de fonds, locomotives de la RSE et des impacts positifs en Afrique ? 


- Outils et indicateurs pour la RSE et l’investissement à impacts positifs en Afrique  


- Industrialisation de la filière santé et local content des industries pharmaceutiques en Afrique : benchmark et succès stories

- Salariés, communautés locales, consommateurs et chaînes d’approvisionnement : Quelle stratégie RSE, de valeur partagée et d’investissements à impacts positifs dans le domaine de la santé en Afrique ?

- Quel partenariat-public-privé-diaspora pour le financement de la santé et la Couverture Maladie Universelle en Afrique ?

Chaque édition de l’Afrique Demain Meeting dans l’Hexagone sera clôturée par l’adoption d’un Manifeste sur la RSE, la valeur partagée et l’investissement à impacts positifs en Afrique.

Elle sera suivie d’une tournée africaine nationale (Maroc Demain, Côte d’Ivoire Demain, Cameroun Demain, etc.) ou sous-régionale (Maghreb Demain, Afrique Centrale Demain ou Afrique de l’Ouest Demain) selon les attentes, les demandes et les soutiens. 

Le monde de demain c’est en Afrique que ça passe. Pour être partie prenante de cette Afrique Demain, nous joindre par Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Tel +33 7 58 37 85 17

Thierry TENE, Expert en RSE et économie verte. Editeur du magazine Dirigeantes