Communication RSE en Afrique, il est urgent de sortir du social green washing

En absence d’exigences réglementaires sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) en Afrique, le champ est laissé libre aux organisations qui tirent un maximum profit de la notion de RSE alors qu’elles ne sont pas engagées.

Dans le cadre de leur communication, la moindre initiative philanthropique ou action en lien avec l’environnement est présentée comme l’engagement RSE des entreprises. 

Pourtant celles-ci ne possèdent aucune politique ni stratégie RSE. 

Elles sont encore très rares celles qui ont réalisé un diagnostic RSE sur la base d’un référentiel reconnu en la matière.

Pire encore, trop peu d’entreprises africaines sont alignées sur l’ensemble des lois sociales, environnementales, fiscales, de transparence et de gouvernance qui encadrent leurs activités.

Ne cherchez pas non plus leurs rapports RSE. Vous n’en trouverez pas beaucoup. 

Et lorsque vous tombez sur quelques publications RSE, il s’agit généralement d’une compilation d’actions dont le but est simplement de « blanchir » l’entreprise et non de faire preuve de transparence sur son impact réelle afin de rendre compte aux parties prenantes.

Elles sont d’ailleurs de plus en plus nombreuses les entreprises africaines qui s’auto-proclament citoyennes, responsables ou encore engagées dans une démarche de RSE sans qu’on ne sache sur quels indicateurs s’appuient ces affirmations. 

Cette forte orientation des entreprises africaines vers le social green washing n’aide pas l’impulsion d’une dynamique RSE intégrée en Afrique qui est pourtant un réel outil de stratégie et de performance des entreprises. 

Une réelle démarche de communication RSE est un puissant levier de valorisation de l’entreprise et de mobilisation des parties prenantes autour du projet RSE.

Formation en ligne sur la RSE en Afrique

La première formation en ligne sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises en Afrique que nous organisons du 17 au 21 octobre sera articulée autour des modules suivants :

  • Module I: Compréhension de la norme ISO 26000 sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises,
  • Module II: Conception d’une politique et mise en œuvre d’une démarche RSE,
  • Module III: Prise en compte des Objectifs de Développement Durable (ODD) dans sa politique RSE
  • Module IV: Eco-communication, communication responsable et communication RSE,
  • Module V: Stratégie d’achats responsables selon la norme ISO 20400 et prise en compte de la RSE dans sa chaîne d’approvisionnement. 

Contenu du module IV sur l’éco-communication, la communication responsable et la communication RSE

Dans le module IV, nous allons approfondir les thématiques suivantes :

  • Définition et présentation de l’éco-communication et de la communication responsable,
  • Outils et stratégies de mise en œuvre d’une communication RSE efficace.

Thierry TENE

Associé et Directeur

Afrique RSE

Coordonnateur du réseau RSE ODD Afrique

Tel / Whatsapp : +241 065 26 62 49 (Gabon) / +242 06 669 99 39 (Congo Brazzaville) / + 237 6 97 68 73 20 (Cameroun)

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.ia-rse.com

Editeur du magazine Dirigeantes

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.lesdirigeantes.com

Achats responsables, levier majeur de la RSE en Afrique

La première formation en ligne sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) en Afrique que nous organisons du 17 au 21 octobre sera articulée autour des modules suivants :

  • Module I: Compréhension de la norme ISO 26000 sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises,
  • Module II: Conception d’une politique et mise en œuvre d’une démarche RSE,
  • Module III: Prise en compte des Objectifs de Développement Durable (ODD) dans sa politique RSE
  • Module IV: Eco-communication, communication responsable et communication RSE,
  • Module V: Stratégie d’achats responsables selon la norme ISO 20400 et prise en compte de la RSE dans sa chaîne d’approvisionnement.

Toute organisation engagée dans une démarche de responsabilité sociétale doit embarquer toute sa sphère d’influence dans la dynamique.

Importance des achats responsables

D’après la Norme Internationale ISO 20 400 achats responsables – lignes directrices, les achats constituent un puissant instrument pour toutes les organisations désireuses de se comporter de façon responsable en contribuant à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD).  

La prise en compte de la RSE dans le processus d’achat permet ainsi d’anticiper les risques et de saisir les opportunités. 

Selon l’ISO, un achat responsable est un achat dont les impacts environnementaux, sociaux et économiques sont les plus positifs possible sur toute la durée du cycle de vie et qui aspire à réduire le plus possible les impacts négatifs. 

Les achats responsables représentent donc une opportunité d’apporter une valeur ajoutée à l’organisation en améliorant sa productivité, en évaluant sa valeur et ses performances, en facilitant la communication entre les acheteurs, les fournisseurs et toutes les parties prenantes, tout en encourageant l’innovation.

Contenu de la formation

Au cours de la formation, nous allons approfondir les thématiques suivantes :

  • Achat responsable : définition et enjeux dans le contexte africain,
  • Impacts et facteurs liés à la responsabilité sociétale au travers des différents aspects de l’activité d’achats : politique, stratégie, organisation et processus
  • Stratégie de mise en œuvre des achats responsables.

Thierry TENE

Associé et Directeur

Afrique RSE

Coordonnateur du réseau RSE ODD Afrique

Tel / Whatsapp : +241 065 26 62 49 (Gabon) / +242 06 669 99 39 (Congo Brazzaville) / + 237 6 97 68 73 20 (Cameroun)

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.ia-rse.com

Editeur du magazine Dirigeantes

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.lesdirigeantes.com

Webinaire sur « La RSE à l’épreuve du droit OHADA » le 12 septembre à 15 heures GMT organisé par la Fédération des Clubs OHADA du Sénégal (FECOS)  

A l’invitation de Madame Mimy Marianne DIAHATE, Présidente du Club OHADA (Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires) de l’Université Alioune DIOP de BAMBEY (UADB) au Sénégal, dont nous remercions, c’est avec un immense plaisir que nous prendrons part au webinaire du 12 septembre à 15 heures GMT sur le thème « La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) à l’épreuve du droit OHADA ».

Voici le lien pour y participer https://meet.google.com/iog-nfqn-fzy?hs=224

A la demande de l’Agence de Coopération Internationale Allemande pour le Développement (GIZ), le cabinet Afrique RSE a récemment réalisé une étude sur la manière d’intégrer les règles de la RSE dans le droit de l’OHADA. 

Dans le cadre de cette importante mission, nous avons analysé les différents scénarios possibles pour la prise en compte de la RSE dans le droit OHADA. 

Nous avons également étudié le cadre réglementaire de la RSE dans les 17 États membres de l’OHADA : Bénin, Burkina-Faso, Cameroun, Centrafrique, Côte d'Ivoire, Congo, Comores, Gabon, Guinée Conakry, Guinée-Bissau, Guinée Équatoriale, Mali, Niger, République Démocratique du Congo, Sénégal, Tchad et Togo.

En plus de ces thématiques, nous allons également évoquer la juridicisation de la RSE qui est très peu étudiée en Afrique malgré un très fort intérêt à l’international.

C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que nous allons échanger avec les participant.e.s au webinaire du 12 septembre à 15h GMT.

Les panélistes sont :

  • Docteur Papa Saër GUEYE, Enseignant-Chercheur à l’UADB,
  • Mme Astou MBAYE SAMB, Présidente du Comité d'Organisation du Club OHADA-UADB
  • M. Mouhamadou SASS, Juriste-Affairiste
  • M. Thierry TÉNÉ, Directeur du cabinet Afrique RSE 

Ce webinaire rentre dans le cadre du projet « Au cœur du Droit OHADA » qui est une initiative conjointe des clubs de la Fédération des Clubs OHADA du Sénégal (FECOS).

Dans le cadre de leurs activités et compte tenu de leur objectif commun à savoir la promotion et la vulgarisation du Droit OHADA, « Au Cœur du Droit OHADA » consiste en une série de webinaires organisée à tour de rôle par les Clubs.

Pour cette première session, le Club OHADA de l’Université Alioune DIOP de BAMBEY (UADB) est à l’honneur.

Crée en 2019, le Club OHADA UADB est placé sous la tutelle du Département d’Ingénierie Juridique dans le cadre du renforcement de la formation des étudiant.e.s en général et plus particulièrement de ceux / celles spécialisé.e.s en droit des affaires. 

Thierry TENE

Associé et Directeur

Afrique RSE

Coordonnateur du réseau RSE ODD Afrique

Tel : + 241 065 26 62 49 (Gabon) / + 242 06 669 99 39 (Congo Brazzaville) 

WhatsApp : + 237 6 97 68 73 20 (Cameroun) 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.ia-rse.com

Editeur du magazine Dirigeantes

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.lesdirigeantes.com

Formation online sur la RSE, l’ISO 26000, les ODD et les achats responsables en Afrique du 17 au 21 octobre 2022

Plusieurs signaux démontrent une montée en puissance de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) en Afrique. 

Le mouvement va d’ailleurs s’accélérer.

Que ce soit de manière volontaire ou sous la contrainte (loi, investisseurs, permacrise, intégration des chaînes de valeur mondiale, changement climatique, engagements des patronats, etc.) la RSE s’impose de plus en plus aux entreprises africaines.

La formation, indispensable pour le déploiement de la RSE

La compréhension par un grand nombre de cadres et dirigeant.e.s de la RSE, de ses enjeux et de son importance pour l’entreprise est un passage obligé pour la réussite d’une démarche de Responsabilité Sociétale.

Il est donc indispensable de former un maximum de salarié.e.s sur la RSE et les thématiques associées.

Face à ce constat, le cabinet Afrique RSE organise pour la première fois en ligne un séminaire de formation et de renforcement de capacités.  

Il aura lieu du 17 au 21 octobre.

Les modules  

Pour ce premier séminaire d’E-learning sur la RSE en Afrique, nous avons retenu 5 modules qui sont :

  • Module I: Compréhension de la norme ISO 26000 sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises,
  • Module II: Conception d’une politique et mise en œuvre d’une démarche RSE,
  • Module III: Prise en compte des Objectifs de Développement Durable (ODD) dans sa politique RSE
  • Module IV: Eco-communication, communication responsable et communication RSE,
  • Module V: Stratégie d’achats responsables selon la norme ISO 20400 et prise en compte de la RSE dans sa chaîne d’approvisionnement.

Chaque module coûte 600 Euros.

Thierry TENE

Associé et Directeur

Afrique RSE

Coordonnateur du réseau RSE ODD Afrique

Tel / Whatsapp : +241 065 26 62 49 (Gabon) / +242 06 669 99 39 (Congo Brazzaville) / + 237 6 97 68 73 20 (Cameroun)

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.ia-rse.com

Editeur du magazine Dirigeantes

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.lesdirigeantes.com

Opportunités d'économie circulaire dans le secteur agricole en Afrique

Dans la publication Five Big Bets for Africa’s path to circularity l’Alliance Africaine pour l’Économie Circulaire, la Banque Africaine de Développement et le Forum Économique Mondial présentent les cinq industries qui offrent des possibilités immédiates de circularité accrue dans des secteurs qui ont un impact important et à long terme sur le développement économique, la création des emplois verts et la préservation de l’environnement.

Il s’agit de l’agriculture et les systèmes alimentaires, le packaging et les emballages plastiques, les déchets électriques, électroniques et électroménagers, la mode et le textile et enfin le BTP (Bâtiments et Travaux Publics).

Le secteur agricole en Afrique entre risques et opportunités

Nous débutons cette série sur les opportunités de l’économie circulaire en Afrique par le secteur agricole. 

L’Afrique possède plus de 60 % des terres arables non cultivées dans le monde. 

L’agriculture représente 23 % du Produit Intérieur Brut (PIB) du continent et emploie 60 % de la main d’œuvre en Afrique Subsaharienne.

L’Afrique compte actuellement 1,3 milliards d’habitant.e.s et nous serons plus de 2 milliards en 2050. 

Il s’agit d’autant de bouches à nourrir dont la majorité aura un pouvoir d’achat important. Ce qui va accroître la demande. Sans compter les opportunités agricoles liées à l’exportation. 

C’est la raison pour laquelle les systèmes alimentaires en Afrique sont évalués à des milliers de milliards de dollars.  

La saisie de ces immenses opportunités n’est pas sans risque dans un contexte de permacrise (sanitaire, climatique, énergétique, inflation, environnementale, parité Euro – Dollar, guerre en Ukraine, tension et rupture des chaînes d’approvisionnement).

A cause du COVID-19, les moyens de subsistance d’environ 10 millions d’agricuteurs.trices africain.e.s ont été affectés.

L’évaluation des conséquences de la perturbation des chaînes d’approvisionnement en Afrique se situe entre 1 à 5 milliards de dollars de la valeur des exportations.

Malgré une contribution d’à peine 4 % des émissions mondiales de Gaz à Effet de Serre (GES), l’Afrique est le continent qui subit et subira le plus les conséquences du changement climatique. Perturbation des saisons, absence des pluies, sécheresse intense, rareté de l’eau, etc. l’agriculture est parmi les secteurs les plus touchés.

Afin de réussir le découplage entre une production agricole intensive et la réduction de la pression sur l’environnement, les boucles circulaires sont indispensables pour améliorer la sécurité alimentaire et la santé, préserver l’environnement, assurer la croissance et créer les emplois verts en Afrique.   

Actions pour rendre les systèmes alimentaires africains plus circulaires

Selon l’Alliance Africaine pour l’Économie Circulaire, la Banque Africaine de Développement et le Forum Économique Mondial, la circularité du secteur agricole africain passe par les actions suivantes :

  • Production : Formation des agriculteurs.trices africain.e.s à la culture durable, au traitement post-récolte et à la récupération des eaux usées pour l’irrigation. Ce qui permettra une évolution de la production vers des modèles plus intelligents sur le plan climatique,
  • Transformation et distribution : La transformation des déchets liés à la distribution en compost / enrichisseur de sol et en énergie peut améliorer la compétitivité et la fabrication verte,
  • Consommation : L’amélioration des cuisines en minimisant les déchets et l’intensité des ressources ralentira les flux de consommation et créera de nouvelles boucles pour les programmes de détournement des aliments,
  • Post-consommation : La transformation des déchets en compost (engrais organique) et en énergie créera des boucles supplémentaires et nouvelles pour une productivité accrue et la santé des sols.      

Stratégie pour impulser la circularité dans le secteur agricole en Afrique 

L’impulsion d’une stratégie d’économie circulaire dans le secteur agricole en Afrique nécessite des politiques publiques, des financements innovants et surtout la formation des cadres et dirigeant.e.s des entreprises, de l’administration, des banques et des coopératives agricoles. 

Un accent particulier doit également être mis sur la sensibilisation des consommateurs.trices.

Le cabinet Afrique RSE est à la disposition des parties prenantes du secteur agricole pour les accompagner dans la formation, le diagnostic et la définition de politiques et d’actions d’économie circulaire.

Thierry TENE

Associé et Directeur

Afrique RSE

Coordonnateur du réseau RSE ODD Afrique

Tel / Whatsapp : +241 065 26 62 49 (Gabon) / +242 06 669 99 39 (Congo Brazzaville) / + 237 6 97 68 73 20 (Cameroun)

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.ia-rse.com

Editeur du magazine Dirigeantes

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.lesdirigeantes.com